Le laboratoire art et époque est piloté par La Compagnie Théâtre Inutile et Miguel Benasayag.

Restitution publique / conférence du laboratoire artistique

20 janvier 2016

Maison de la Culture d’Amiens

19h30

entrée libre

Résidence à la Maison de la Culture d’Amiens : du 7 au 20 janvier 2016
Restitution publique / conférence : 20 janvier 2016 à 19h30 au Petit Théâtre – Maison de la Culture d’Amiens

Dans le cadre du Laboratoire art et époque les restitutions publique sont des moments de partages sur la création en cours.

En questionnant à travers le théâtre les problématiques liées aux évidences sclérosantes du devenir numérique de nos sociétés, la compagnie Théâtre Inutile cherche à résister à l’aliénation et trouve sa place là où le vivant résiste…

La Compagnie Théâtre Inutile vous invite à venir découvrir son travail à ce moment précis de la création où tout est encore expérimentation.

En savoir plus

Philosophe, psychanalyste et chercheur en épistémologie franco-argentin, Miguel Benasayag cherche à interroger la place du vivant dans un monde gouverné par la macroéconomie et les nouvelles technologies et travaille en collaboration avec la Compagnie Théâtre Inutile au sein du Laboratoire art et époque. Son dernier livre Clinique du mal-être. La « psy » face aux nouvelles souffrances psychiques en collaboration avec Angelique del Rey est paru en février 2015 aux éditions La Découverte.

Spécialiste des théâtres d’Afrique et des diasporas, anthropologue des représentations coloniales et historienne des arts du spectacle, Sylvie Chalaye est professeur à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III) où elle enseigne les dramaturgies afro-caribéennes et dirige l’Institut d’Etudes Théâtrales.
Au sein de l’IRET, elle anime le laboratoire de recherche « Scènes francophones et écritures de l’altérité » (SeFeA) dont le programme est consacré aux dramaturgies traversées par l’histoire coloniale et l’histoire des migrations.
Elle vient de publier avec Pascal Blanchard La France noire aux éditions de la Découverte et a collaboré à Exhibitions, l’invention du sauvage qui vient de paraître au éditions Actes Sud, ainsi qu’à l’exposition Histoire des Afro-antiilais en France. Elle s’intéresse à la théâtralité exotique au cinéma et a participé aux documentaires « Noirs de France » réalisés par Juan Gélas pour France 5.
Membre associé du Laboratoire de Recherche sur les Arts du Spectacle du CNRS (ARIAS), elle a mené plusieurs études consacrées à des metteurs en scène de la nouvelle génération : Didier Georges Gabily, Dominique Pitoiset, Jean-François Sivadier, Thomas Ostermeier et s’intéresse à la question de l’altérité dans la mise en scène contemporaine.